Perles du soir  

 

Je partis chercher refuge

dans le silence des montagnes.

Les étoiles, petits papillons de lumière,

jouaient paisiblement

agitant leurs ailes de lucioles

dans l’azur obscur des cieux.

Le vent chuchotait aux arbres

de douces choses

et la rosée de l’ombre déposait

en secret

une à une

sur les roses de mon cœur

les perles opalines du soir,

couronne ornant d’espoir

mon lendemain solitaire.

 

© Monique-Marie Ihry    –  7 avril 2015  –

Texte déposé